UN ULTRA-TRIATHLON POUR UN CHIEN !!!

C'est ce que vient de réaliser le duo extraordinaire composé par 2 amis Antoine Tedeschi et Victor Raudot (Levallois Triathlon). Tout juste sorti de cette belle et folle aventure, Victor vous la raconte :


"Une aventure folle! Réaliser un défi extraordinaire afin d'offrir un chien d’éveil au petit Noa 7 ans atteint d'autisme. On veut que ça claque! On voulait au départ deux choses : Un départ d'une île en mer pour la symbolique et on voulait arriver à Paris pour qu'il y ait du monde! "

Après des heures de recherche sur google et un week-end en Normandie, Antoine déniche finalement  l'ile Saint-Marcouf au large du Cotentin ! On connaît donc les distances : ça sera 7,2 km à la nage puis 305 km à vélo et 35 km à pied... je ne suis toujours pas embrunman mais la cause est tellement belle que je tape dans la main d'Antoine, qui avait réalisé en 2012 son premier ironman au profit de la même association : Handi'chien.

La machine s'enclenche ! Un rdv avec Handi'chien, ils adorent l’idée même s'ils trouvent ça débile! Le comptable d'Handi'chien fait de la pêche en apnée dans ce coin là ! On y retourne, on est accueilli comme des rois. Les bateaux sont mis à l'eau et les premiers essais se font ! Eau à 19° c'est royal! On se dit que ça va être jouable même si ni l'un ni l'autre n'avait fait une telle distance qui plus est en mer !

La vraie bataille avant le jour J, c'était les dons ! 13600 euros c’est énorme! Il nous les faut sinon ça n'aurait aucun sens ! Tout s’accélère le dernier mois. La somme est récoltée la veille du départ et je voulais d'ailleurs remercier les membres du LSC TRIATHLON car vous nous avez plus qu'aidé !
Des entreprises, de la famille et des amis ont complété pour arriver à cette somme ! Nous pouvions donc partir "sereins"... Si on y arrive, Noa aura bel et bien sont chien !

Certain nous ont peut être vu à La Baule ? Dossard 1 et 2 ça ne se refuse pas ! On a eu cette chance car les charges de communication du tri de la baule ont adorés ce projet et nous ont soutenu jusqu’à l'arrivée à l'hôtel de ville.
Hier 14 h 45 : Le top départ est donné ! Les vents sont de force 5 et les creux atteignent parfois 1m50... A cela il faut ajouter l'eau à 17 °. On nage. Tous les 750 m on passe le relais et tous les 3km on s'accorde un petit ravitaillement en s'accoudant sur l'un des trois zodiacs qui nous suivent.

6ème kilomètre on a les mains gelées...  Antoine ne sent plus ses pieds, le dernier km va être long. A peine Le temps de prendre ma respiration qu'une vague me retourne comme une crêpe. Il reste toujours un petit km. Arrivé à 7,2 km la plage n'est toujours pas visible sauf quand nous sommes en haut d'une vague. Pas de chance, la mer monte c'est reparti pour 500 m de plus. Done en 2:30 (si mes souvenirs sont bons).

Quelques photos, une bonne soupe et on enfourche les vélos ! 310 km... Nous n'avons aucune idée de ce que représente cette distance. On roule, je me sens mal, j'ai pris froid, un début de grippe. Aie, j'ai peur. Par chance nous sommes bien entourés, deux voitures suiveuses avec 6 amis formidables dedans qui vont nous suivre pendant 15h. Je demande un arrêt, je m’empiffre et me réchauffe avec la soupe bien chaude et deux manteaux. La nuit tombe, objectif Caen ou une autre bonne soupe chaude nous attend!!! Le périple continu, un sponsor nous rattrape, arrêt photo! On se prend un peu pour des stars ! Les kilomètres s'enchainent Le ciel est dégagé, les étoiles sont là mais le brouillard oblige nos deux voitures suiveuses à nous coller. Deux amis sortent des voitures et enfourchent leur vélo pour nous aider, ça nous redonne le moral et on roule.

Dans ce genre de défi il faut se donner des petits objectifs afin d'avancer sans se ruiner le moral. Kilomètre 150, on est HS par manque de sommeil, mais on ne pense qu'à une chose! Rejoindre Évreux ou toute une team du LSC nous attend ! Marion, Karim et Pascal vont nous aider pour les 80 derniers km, ils sont encore plus fous que nous. Se réveiller à 4h pour allez rouler sous la pluie... Quel bonheur de les voir !!! On repart d'Évreux, avec un joli p'tit groupe! Ça refile bien la patate, la team du LSC nous rassure et nous aide à rouler !
Sans eux ça aurait été compliqué, la fin se fait attendre mais pas la pluie... Les 25 derniers kilomètres sont avalés à 25/26km/h après une petite sieste réparatrice de 20 min ! (le sommeil c'est la clef). Si on avait maîtrisé la gestion du sommeil avant ce défi nous aurions vraiment mis quelques heures en moins.
Saint-Cyr L’Ecole est en vue, on pose les vélos, on a une fois de plus un beau comité d'accueil et un kinééé !!! Un long massage, un sandwich et c'est reparti avec la team du LSC qui nous booste !

On a tout Versailles pour nous (le Paris-Versailles venant de se terminer, l'avenue de Paris est vide), les kilomètres s'enchainent assez bien malgré mon petit niveau en cap. PARIS !!!

Ça devient un peu la folie, quelques potes nous rejoignent pour les 10 derniers km, Manue sort de chez elle pour me donner un carambar (tellement bon !!!) puis encore une bonne quinzaine d'amis se mettent à courir avec nous depuis la Tour Eiffel, puis la team du LSC s'agrandit avec Marie et Laetitia. Comme à leurs habitudes, le LSC a mis le feu : blocage des routes, "hola", "hip hip houra" et j'en passe !!! Ce fut vraiment un grand moment !

Il est un peu plus de 17H on arrive à l'hôtel de ville! On est accueilli par toute l'équipe d'Handichien et surtout Noa, sa maman, son papa et son petit frère! C'est grandiose !!!

26h d'effort pour pouvoir soulager une maman et un papa qui font tous les jours le maximum pour que la vie de leur petit garçon soit le plus normal possible, c'est au final pas grand chose.
Président et vuong étaient la aussi à l'arrivée ! thanks !
Merci à tous, car il est clair que sans le LSC, je ne serais pas devenu aussi fan de ce sport!!!"